logo

Le Suivi Médical Coordonné

L’adhésion volontaire à ce mécanisme nécessite un changement de culture et de comportement qui est basé sur le principe de prise en charge globale, une approche à l’origine du rôle du médecin de famille. Dans ce cadre, il s’agit de passer d’une conception purement « curative» à la base de la relation médecin/assuré, à une conception «holistique» qui a d’abord pour but la préservation de l’état de bonne santé. Cette approche permet l’instauration d’une relation qui prévoit un accompagnement dans le temps apte à valoriser des fonctions de prévention et d’éducation sanitaire autrement négligées dans une relation  médecin/assuré basée sur la somme de plusieurs actes. En bref, les différents bénéfices/avantages pourraient être définis comme suit :

Bénéfices pour les assurés 

  1. Le choix de l’assuré de son médecin traitant instaure une relation qui s’inscrit dans la durée, et constitue un gage de qualité des prestations car celles-ci tiennent compte de l’historique du suivi médical de l’assuré ;
  2. La coordination par le médecin traitant de l’ensemble des soins requis et délivrés par d’autres médecins;
  3. Le patient bénéficie du rôle que remplit son médecin traitant dans la facilitation et l’optimisation de son accès au système de santé, tant vis-à-vis de l’organisme de gestion que celui des professionnels de santé .

Avantages pour les médecins

  1. Pour les généralistes, il s’agira d’une valorisation de leur apport au système de l’AMO. Ceux-ci devront constituer le pivot central de l’accès au système de santé;
  2. Pour les spécialistes, l’avantage résidera dans la mission du suivi pertinent des assurés en maladie de longue durée, à travers la bonne application des référentiels de prise en charge de ces pathologies qui constituent le principal défi financier de tout système de santé.

Avantages pour le système de santé

  1. Cet avantage réside en premier sur le développement d’une action de prévention plus efficace, rendue possible grâce à la connaissance historiée et contextualisée des données médicalisées ;
  2. Avantages financiers à long terme par effet d’une meilleure prévention et diagnostic précoce qui pourra avoir comme conséquence une réduction sur les soins lourds ;
  3. Avantages financiers de court et moyen termes liés à la fonction de « gate keeping» exercée par le médecin traitant qui amènera à la réduction de prestations spécialistes excessives (non nécessaires).

Conclusion

La mise en place des mécanismes du suivi médical coordonné repose sur l’adhésion complète, tant des assurés que des professionnels de santé, doit faire l’objet d’une réglementation dans le cadre du dispositif de l’Assurance Maladie Obligatoire, qui précise les missions des organismes gestionnaires et des professionnels de santé y afférentes, ainsi que les droits et devoirs des assurés.

Chakib Tazi, président de TC Consulting

0 found this helpful