logo

La MNT mise sur « Territorial city », pour prévenir les conduites addictives des agents territoriaux

Camion_pompiersParce qu’il n’est pas facile de libérer la parole sur certains sujets de santé, la MNT a choisi de s’appuyer sur un jeu vidéo pour sensibiliser décideurs et agents territoriaux aux conduites addictives. Le jeu sera disponible fin septembre suite à la mise en œuvre d’un test à l’échelle d’une collectivité territoriale.

En matière de santé au travail, les agents territoriaux font l’objet d’indicateurs pour le moins dégradés. Selon les données 2013 du groupe Sofaxis, la durée moyenne d’arrêt pour raison de santé d’un agent territorial s’élève à 40 jours. 40% des agents présentent au moins une absence par an. Pour 100 agents employés par an, on comptabilise 60 arrêts pour raison de santé. 32% des territoriaux ont renoncé à des consultations ou des soins médicaux au cours de six derniers mois et 25% sont concernés par des problèmes de santé au travail. Enfin 39%des territoriaux souffrent d’une maladie chronique.
splash_screenCe sombre tableau a poussé la MNT à prendre les devants en matière d’accompagnement santé au travail des agents territoriaux. Avec 798 000 adhérents, la MNT est la première mutuelle de la fonction publique territoriale en santé comme en prévoyance. Elle protège 1,134 M de personnes. Elle a été créée et est gérée par les agents territoriaux eux-mêmes. Avec 84 sections départementales et 9000 correspondants en collectivité, la MNT est proche des agents dans les départements et sur les lieux de travail.
Cette proximité lui donne une légitimité et surtout une longueur d’avance pour tenter de répondre aux attentes fortes des agents en matière de santé au travail. 84% des agents souhaitent la mise en œuvre d’une politique de prévention au sein de leur collectivité, 78% estiment que les institutions de la fonction publique territoriale doivent intervenir dans la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) et 84% pour la détection des risques psychosociaux (RPS).

eboueurDu côté des décideurs, les attentes sont également importantes et surtout ils doivent composer avec les obligations qui leur sont faites. Mais selon Sofaxis, seulement 30% des collectivités ont effectivement mis en place le document unique d’évaluation des risques (DUER), obligation qui date pourtant de 2001.
C’est dire si la recherche de savoir-faire de la part des collectivités territoriales (mise en place de plan de prévention, réalisation d’action thématiques auprès des agents et encadrants) est importante.

C’est dans ce contexte que la MNT a développé un serious game « Territorial City » permettant de sensibiliser décideur et agents sur les conduites addictives et les risques professionnels induits.

Sur ce sujet, la MNT ne part pas d’une feuille blanche puisque la mutuelle a établi un partenariat avec l’association nationale de prévention en alcoologie et addictologie, l’ANPAA. Concrètement, l’association qui dispose d’un réseau de centres de soins spécialisés en addictologie effectue pour le compte de la MNT des séances de sensibilisation sur les conduites addictives.

« Imaginé et conçu par la MNT, Territorial city est un jeu vidéo de simulation de vie où l’action se passe dans une petite ville. Même s’il s’appuie sur des ressorts ludiques, l’objectif de Territorial City est avant tout pédagogique. Le jeu sera utilisé dans le cadre d’actions de sensibilisation organisées par l’ANPAA », explique volontiers Adeline Priez, chargée de mission Prévention et Action sociale à la MNT.
Le nouvel outil cible à la fois les décideurs et les agents. Pour les premiers, il s’agit de leur donner des outils afin de prévenir et de gérer les conduites à risques liées à la consommation de substances psychoactives au travail, de les amener à initier une démarche de prévention et de maintenir les connaissances à moyen termes. En ce qui concerne les agents, les objectifs poursuivis s’articulent bien évidemment autour de la prévention, de la sensibilisation et également du maintien des connaissances à moyen termes.

Au total, huit profils sont valorisés par Territorial City : gardien de gymnase, sapeur pompiers, agent en crèche, agent des espaces verts, agent de la restauration collective, agent d’accueil public en mairie, agents de la propreté urbain et décideurs. Chaque mission est agrémentée par des mini jeux dont le niveau de difficulté est proportionnel à la consommation. Tout au long des différents scenarii, le joueur a accès à des fiches conseils qui apportent un complément d’information sur les substances, le cadre réglementaire, les ressources dont disposent les collectivités. « Cet outil très complet sera disponible fin septembre suite à une phase de test à l’échelle d’une collectivité territoriale », indique Adeline Priez.
A terme, le principe du serious game pourrait se décliner à d’autres question de santé, notamment les troubles musculo-squelettiques , dont la prévention constitue une attente forte parmi les agents.
Pour plus d’informations , vous pouvez contacter Adeline Priez au 01 44 83 14 59 ou par mail adeline.priez@gmail.com

0 found this helpful