logo

ACCUEIL DES SENIORS : Le Jeu de Cettefamille

photo_cettefamilleJean-Paul, 80 ans, n’est plus capable de vivre seul chez lui, à Argentan en Normandie. Son fils veut donc le placer en maison de retraite, Jean-Paul s’y oppose catégoriquement : selon lui, des établissements impersonnels et trop chers ! Après une rencontre avec le médecin de famille, on en vient à évoquer l’accueil familial, un accueil pour personne âgée dans une famille sélectionnée par le département. Ne trouvant pas de renseignements sur l’accueil familial ni de famille accueillante sur Internet, le fils cherche finalement sur leboncoin.fr, le site de petites annonces. Il trouve une place dans une famille avec deux jeunes enfants, dans une grande maison, proche de chez lui. Jean-Paul restera finalement deux belles années dans cette famille, avant d’intégrer un EHPAD à contrecœur pour des raisons de santé. C’est cette histoire normande qui a donné à Paul-Alexis Racine Jourdren, jeune économiste de 27 ans, spécialisé dans le capital investissement, l’idée de la création de CetteFamille, une société qu’il fonde avec deux amis, fraîchement diplômés, Agathe Pommery, 25 ans et Geoffroy Chapuis, 24 ans, en avril de cette année.

L’idée est simple, avec CetteFamille, il s’agit d’offrir une solution sécurisante pour des seniors en perte d’autonomie : l’accueil familial permet de les recevoir de manière permanente chez un particulier, dans un cadre familial. En somme, comme le souligne Paul-Alexis Racine Jourdren, « donner le pouvoir aux personnes âgées d’être comme à la maison !» Premier objectif de CetteFamille : créer le lien entre quatre acteurs : le senior en premier lieu, la famille d’origine qui cherche une solution chaleureuse et économique pour son parent, la famille d’accueil et les conseils départementaux qui gèrent le pôle départemental de l’autonomie, agréent, forment et suivent les accueillants.

Pour y parvenir, CetteFamille mise sur l’information via une plateforme Internet et un centre d’appels, la mise en relation après inscription sur la plateforme et échange avec un coordinateur et l’accompagnement et le suivi du senior par un coordinateur tout au long de son parcours. Tout en s’occupant également du suivi des accueillants par des coordinateurs et des psychologues et de la formation en ligne, la société gère les aspects administratifs (bulletins de paie, déclarations URSSAF, obtention d’aides sociales et transferts financiers). Car, en contrepartie de l’accueil, les seniors doivent verser une rémunération mensuelle à l’accueillant familial. « Celui-ci n’assure pas uniquement l’hébergement, dit Paul-Alexis Racine Jourdren, il prend aussi en charge l’alimentation, la coordination des soins et les activités du senior. Ces activités peuvent être multiples, il arrive même que certaines familles emmènent le senior avec eux en vacances » Le coût de l’accueil familial est de 1 750 € par mois en moyenne, il est de 2 400 € par mois en moyenne pour un EHPAD. Pour tous les volets de son activité, CetteFamille perçoit par senior accueilli une commission mensuelle de 80 € soit un peu moins de 5 % du coût de l’accueil familial.

Avant de faire le véritable lancement de son activité avec la signature de premiers contrats avec des seniors dans son fief d’origine, l’Orne, à la fin 2016, la startup a entrepris un test grandeur nature sans rétribution sur 13 départements du Sud-ouest, de la Gironde à l’Hérault en passant par le Tarn et l’Aveyron. Elle a pris d’abord le soin de se rapprocher des conseils départementaux et notamment de leur direction de l’Autonomie et leur propose des outils innovants pour rapprocher l’offre locale (les familles d’accueil) et la demande (les personnes âgées des départements), avant de sceller un accord définitif avec les seniors et de visiter le lieu d’accueil choisi. Aujourd’hui, 150 lits sont occupés « soit 5 maisons de retraite ! »
La toute jeune société a l’intention d’étendre son activité sur tout le territoire, département par département, année après année. Avant de mener son développement qu’elle souhaite intensif, elle a étudié la carte française de l’accueil familial qui a vu le jour il y une trentaine d’années : il existe aujourd’hui 9 800 accueillants familiaux en France, pour 19 000 places et 14 000 personnes accueillies. « Le potentiel de développement de l’accueil familial est donc très important, explique Paul-Alexis Racine Jourdren. Le moindre coût par rapport aux autres services d’accueil, la solution chaleureuse pour le senior, l’intérêt financier pour l’accueillant, l’alternative économique favorable pour les départements et pour le ministère de la santé contribuent à apporter une véritable réponse aux enjeux du vieillissement de la population. » La société CetteFamille a décidé d’apporter, avec une farouche volonté, sa touche personnelle à l’élaboration de cette réponse. À ce jour, elle est seule à jouer le jeu dans cette aventure.

Bouton retour

2 found this helpful